20/05/2013

Pharmacie familiale

 

Chez nous à la pharmacie, c’est toujours une histoire de famille .mais parfois ça tourne même à l’inceste !

 

 

 

Allé je vous explique

 

 

 

Quand je travaillais le vendredi avec la pharmacienne remplaçante qui était d’un âge mur il est vrai, mais tellement jeune dans sa tête, on me disait :

 

 

 

votre maman ci, votre maman là

 

 

 

Puis, quand j’ai commencé avec mon new patron, on est passé  à

 

 

 

Votre mari ci, votre époux ça..

 

 

 

Depuis que ma collègue est arrivée.c’est pour sa pomme ben oui normal,

 

 

 

on lui dit qu’elle est ma sœur !

 

 

 

Alors la plus belle s’est passée vendredi quand une dame lui dit :

 

 

 

Vous me demandez ma carte, mais d’habitude votre papa ne la fait pas .

 

 

 

Alors là, c’est à ne plus rien y comprendre,

 

 

 

Si elle est ma sœur, le patron mon mari et en même temps son père

 

 

 

On a un gros problème !!!!!

 

 

 

J’me demande bien pourquoi les clients veulent absolument nous trouver des liens pareils !!!

 

14:08 Écrit par missnybi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

Commentaires

Bonsoir ma petite Alba, quel histoire de non famille, c'est fou comme les gens pensent tout savoir.....Gros bisous ma belle et bonne soirée à vous deux et caresses à ton monstre ! ! ! !

Écrit par : Chadou | 20/05/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour mia bella, come va ?
Moi c'est toujours les chimios, la prochaine mardi, en attendant je suis entré dans la période de cinq jours de repis avant la suivante de mari prochain.
Alors Madame, la fille de la mère, de la femme du patron comment va-r-elle ?
Bisous chère amie merci de ta visite

Écrit par : aramis-echotier | 24/05/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour ma petite Alba...Ce matin c’est pour moi, le plaisir de venir te dire bonjour…avec un beau soleil, ça fait du bien de le voir le matin !
J’espère de tout mon cœur que tu vas bien, moi ça va bien.... Je te souhaite un tout bon dimanche ! Gros bisous ma douce ♥

Écrit par : Chadou | 02/06/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.