19/09/2007

Quand je rêve de trains

 

 

Train et métro font partie de notre quotidien.

Ils parlent de notre ressenti profond face à notre position dans la société.

Une fois sur les rails, il peut nous sembler difficile de changer de voie.

Ces rêves parlent d’un nouveau départ, qui nous paraît ou non possible.

 

Je suis en première et je ne trouve plus mon billet

 

Votre sentiment de ne pas être à la hauteur, d’être une usurpatrice, se manifeste dans ce rêve.

Le contrôleur, figure d’autorité, constitue pour vous une menace : il va découvrir l’imposture.

 

Je ne peux pas accéder au quai

 

Ce rêve indique qu’il vous est très difficile de prendre un nouveau départ et combien vous êtes tentée de laisser aller passivement les choses, même si elles ne vous conviennent pas.

Bref, vous subissez votre vie.

 

Je descends avant la bonne station

 

Manifestement, vous ne vous sentez pas capable de mener à terme vos actions.

Vous laisseriez bien tout tomber pour éviter un échec que vous redoutez par dessus tout.

Pourtant, vous devez monopoliser votre énergie pour vaincre cette peur.

Après tout, vivre, c’est prendre des risques

 

 

Je ne peux pas monter dans la rame

 

Vous vous sentez mal à l’aise au quotidien et vous éprouvez des difficultés à trouver votre place.

Vous vous sentez de trop.

Ce sentiment ne repose que sur un manque de confiance en vous que vous devez combattre.

 

Je me trompe de quai

 

Il semble que vous soyez mal orienté dans votre vie, que vous n’ayez pas fait les bons choix.

Mais ceci n’est que provisoire.

Vous seul savez ce qui vous convient pour arriver au but que vous vous êtes fixé

 

( Bien dans ma vie.)

 

et ben valet, c’est pas terrible de rêver de trains !

 

 

21:27 Écrit par missnybi | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook

Commentaires

Et quand on ne rêve jamais de trains ?

Écrit par : Nadette | 19/09/2007

Répondre à ce commentaire

j'ai vraiment apprécié l'histoire de chirurgie esthétique!!!

Écrit par : sombrecitrouille | 20/09/2007

Répondre à ce commentaire

odio il treno, anche se... Pour beaucoup d'Italiens le train c'est un pincement au coeur, Alba.
Tu sais bien, la valise lourde a craquer avec de la corde autour... puis un voyage interminable debout et serrés comme des sardines per un pezzo di pane... poi anche le illusioni si fanno la valigia, amica mia. Nous ne l'avons pas vécu de notre personne mais en avons hérité...
Ne change pas cette musique, Alba. Pas encore.
Je ne t'ai jamais dit que je ne danse jamais?

Écrit par : Tony | 20/09/2007

Répondre à ce commentaire

je ne voyage qu'en seconde classe où le rêve semble proscrit ! lol
en réalité, je n'ai jamais rêvé de trains si ce n'est d'un meilleur train de vie ! lol
big bisous railleurs

Écrit par : nanar | 25/09/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.