06/11/2006

Quelle femme êtes-vous après l'amour?

Quelle femme êtes-vous après l’amour ?

 

Pas de panique les filles,

Pour une fois je vous épargne cette question indiscrète !

 

Je vais juste vous faire part des résultats d’un test réalisé par le magazine Bien dans ma vie.

 

 

 

Active et bavarde, vous débordez d ‘énergie

 

Après l’amour, vous aimez particulièrement pouvoir échanger sur tout

Et autant dire qu’il a intérêt à vous écouter !

Vous pouvez débattre du nouveau papier peint de la chambre, rire de la dernière bourde de l un ou l autre, ou vous inquiéter à haute voix des résultats en maths de l’aîné.

 

Ce que cela révèle : vous êtes une communicante, une active, une battante.

Prenant des initiatives, revendiquant au quotidien votre indépendance, vous imposez facilement vos idées.

 

Ce que vous devez améliorer :comprenez simplement qu’à cet instant précis, votre homme a besoin d’un petit moment de paix, gratifiez-le d’un petit baiser rassurant et laissez-le se reposer.

 

 

 

 

Langoureuse et tendre, vous êtes insatiable

 

Après l’amour vous enclenchez automatiquement le registre intime

Vous vous lovez dans les bras de votre partenaire, féline et ronronnante

Vous continuez les caresses, l’embrassez, lui murmurez des mots doux.

 

Ce que cela révèle : éternelle insatisfaite, vous voulez toujours plus.

Il existe en vous une espèce de boulimie d’amour, de nourriture, lecture….que rien ne peut combler.

Vous n’avez qu’un désir, être aimée et aimer. avec une très grande peur, la perte d’amour.

 

Ce que vous devez améliorer :quand vous commencez à battre des paupières, vous aimeriez qu’il vous entoure de ses bras protecteurs, qu’il vous berce pour vous aider à vous endormir.

Apprenez plutôt à profiter pleinement de ce moment de bonheur : être simplement dans ses bras alors qu’il s’endort à vos côtés.

 

 

 

 

 

Généreuse et à ses petits soins, vous êtes une vraie mère poule

 

Après l’amour, vous êtes hyper attentionnée.

Vous lui demandez de quoi il a envie, de boire, grignoter…

Vous lui proposez d’ouvrir la fenêtre, lui faire couler un bain…

Il s’endort ?

Aucun problème pour vous, il est fatigué, pauvre chou, et vous aimez le regarder sombrer.

 

Ce que cela révèle : vous aimez avoir le contrôle des situations !

Plutôt angoissée au quotidien, vous avez besoin de rituels et de cérémonials pour vous  rassurer.

Un brin méfiante, vous avez parfois peur d ‘être trahie ou déçue par les hommes .

Vous avez tant et tant d ‘amour à donner que certains ont pris peur et sont partis en courant.

 

Ce que vous devez améliorer : vous ne supportez pas qu’il s’échappe trop vite de votre étreinte.

Le pire étant de vous laisser seule alors que vous êtes encore toute haletante.

Ne pas prendre le temps de s’attarder au creux de vos bras révèle pour vous de la goujaterie.

Cessez donc de l’étouffer après l’amour, !

Fichez-lui la paix !

S’il désire un verre d’eau, il n’a qu’a se lever !

20:58 Écrit par missnybi | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook

Commentaires

kikou as tu le même test pour les hommes? lol.
dis, tu aurais plus trop l'amour de mon blog que je t'y vois plus!!! kiss.

Écrit par : mik | 07/11/2006

Répondre à ce commentaire

C'est bien tout ça Mais tu fais partie de quelle cathégorie ?
Oui oui je suis un curieux
Ok je sors ;-)
Bisous

Écrit par : Yves | 07/11/2006

Répondre à ce commentaire

As tu fais le test pour les hommes aussi je serais aussi curieuse..mais dans catégorie ce trouve t on pas facile à dire..
Bizzzzz tout pleins et amitiés

Écrit par : martine | 07/11/2006

Répondre à ce commentaire

Tony was here. bonsoir.
Je n'ai pas droit au chapître ici...
;-)

Écrit par : Tony | 07/11/2006

Répondre à ce commentaire

Ben ... Ici, les mecs n'ont pas le droit au chapitre.
Et plutôt qu'être pitre... Je te souhaite une bonne soirée en espérant que le chauffage est réparé !
Bisous.
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 07/11/2006

Répondre à ce commentaire

:o) bisous d'Italie

Écrit par : transalpino | 07/11/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.